Agriculture : Important secteur de développement du Pays des 7 Vallées

Femme avec un panier de fruits et légumes issue de l'agriculture locale

Dans une région dominée par l’agriculture, le Pays des 7 Vallées est l’un des territoires les plus agricoles et les moins urbanisés. Il possède 81 % d’espace agricole et 7,4 % de surface artificialisée, contre respectivement 72,4 % et 16,5 % pour le Nord-Pas-de-Calais. La production agricole se retrouve ainsi au premier rang des ressources locales sur lesquelles repose le développement économique du Pays des 7 Vallées.

Des professionnels de l’agriculture, engagés

Avec une demande croissante des consommateurs pour les produits locaux issus de l’agriculture, mais également avec l’essor du tourisme, les producteurs et d’autres corporations avaient alors sollicité le Pays des 7 Vallées pour la valorisation des produits à travers une commercialisation collective. Le Pays des 7 Vallées s’est donc ouvert à de nouveaux bassins de consommation et l’association formée par les producteurs s’est vue acheter un camion. Ce camion servait alors pour le transport et la livraison des points de vente spécialisés en produits locaux situés dans l’arrageois et la métropole lilloise.
Après l’ouverture d’un point de vente (Le Panier des 7 Vallées) par une poignée de producteurs, d’autres producteurs ont alors rejoint le mouvement afin de contribuer à la valorisation des produits des 7 vallées, du Montreuillois et de ses alentours. Dans le but de mieux satisfaire les besoins des consommateurs, ils y vendent leurs propres productions, mais aussi celles provenant de toute la région Nord-Pas-de-Calais.
L’un des principaux enjeux économiques du Pays des 7 Vallées est d’être une zone Agri-touristique, créateur d’emplois et de valeur ajoutée. Ainsi, en termes de production, le Pays des 7 Vallées mise sur la qualité de ses produits. Ils ont par exemple décidé d’être pilote dans le soutien à l’organisation, l’animation et le développement de la filière viande de qualité. Avec « Accueil à la ferme », l’activité de transformation participe également à la dynamique touristique et est gage de qualité.

Une politique publique en faveur de l’agriculture durable

Le pays des 7 Vallées, tout comme les autres Pays, s’appui sur le dispositif d’aide à l’élaboration de la stratégie d’aménagement et de développement. L’une des priorités de ce dispositif concerne l’agriculture durable territoriale. Pour l’atteinte des objectifs, un partenariat très diversifié avait réuni des acteurs tels que l’association des producteurs, l’Office du Tourisme, le GABNOR, la Chambre d’agriculture, le CEDAPAS, l’AVENIR, le syndicat mixte du SAGE de la canche, l’AFIP, les Communautés de Communes, etc. Une stratégie d’agriculture durable avait alors été mise en place.

La stratégie agricole durable

La stratégie agricole durable mise en place s’articulait autour de trois principales priorités.

Priorité 1

Sensibiliser aux atouts de l’agriculture et soutenir la transmission des entreprises agricoles. Ceci dans le but de conserver un maximum d’entreprises agricoles dynamiques participant au développement des filières locales et régionales et assurant une croissance économique territoriale.

Ce qui suppose que les terrains agricoles doivent être préservés et que l’agriculture doit être promue à travers une formation scolaire. De plus, une sensibilisation aux enjeux du maintien d’une agriculture de proximité doit être mise en place. Enfin, l’installation de jeunes agriculteurs doit également être favorisé.

Priorité 2

Conforter les filières locales de produits de qualité et favoriser l’émergence d’une agriculture valorisant le territoire.

Cette priorité a pour but la valorisation des produits de qualité. La valorisation se fait à travers la promotion d’un approvisionnement local et le soutien aux projets de transformation.

Ces projets de transformation sont : l’animation et la coordination territoriale des acteurs locaux, la création de dispositifs d’expérimentations, la mise en place d’actions de découvertes des produits et savoir faire agricoles. Aussi, dans une perspective notamment d’agri-tourisme, il s’agit par ailleurs de garantir les démarches de qualité et soutien aux filières existantes.

Priorité 3

Accentuer les bienfaits environnementaux d’une agriculture maîtrisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.